Pour mes élèves Parisiens, IV

DISCIPLINE

Normalement, nous ne pratiquons pas le yoga juste pour un passe-temps. Nous la pratiquons pour améliorer la qualité de vie et pour découvrir ce que nous sommes derrière tous les rôles possibles de parent, d’enfant, de professionel. Qu’est-ce qui nous reste au moment où nous n’avons plus recours à quoi que ce soit: le statut, l’action, la pensée, les autres. Les qualités qu’une pratique peux donner pour la vie sont nombreuses. Pour les acquérir, il faut savoir travailler intelligemment.

Qu’est-ce que un travail intelligent dans le yoga? Personellement et en tant que pratiquante d’Ashtanga, je souligne l’importance de la discipline qui se manifeste par exemple dans le principe de silence (ne pas formuler des pensées et des mots ni entrer en interaction avec qui que ce soit). De ce silence naît la concentration nécessaire pour découvrir les choses nous échappant à un état d’esprit de tous les jours.

En ce qui concerne la pratique des asanas, on la fait sans accessoires et support matériel (props). Les supports, c’est fait pour nous aider. Aider en quoi? À mon avis, aider à échapper justement les problèmes. Aider à ne pas sentir. Les supports vont empêcher aussi le corps de trouver intérieurement les solutions. Le corps va trouver, mais il faut avoir de la patience! Ce n’est pas tout de suite! Je tiens beaucoup à ce que les élèves comprennent la magie et l’unicité de l’Ashtanga Yoga, c’est là le coeur de cette tradition: s’adapter à la pratique et non vice versa! Je vois partout des gens essayant d’adapter la pratique à leurs besoin et leur confort. Ça marche! Mais pas comme Guruji enseignait cette pratique: la pratique va nous transformer seulement si on la transforme pas! J’ai pu voir ça de mes propres yeux, les deux extrémités. Ceux qui travaillent assidûment sans changer la pratique, ils sont transformés. Et ceux qui jour après jour change la pratique selon leur propre goût, ils ne seront pas transformés. Ils auront des “résultats” immédiats comme ils veulent et les autres, les assidûs, des résultats plutôt naturels positifs, permanants que la vie leur donne.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s